Monter et descendre

 

 Bientôt, une période de plus de vingt ans à rafistoler l’ascenseur soviétique et à faire du sport en montant les escaliers va arriver à sa fin. Deux ascenseurs russes flambants neufs viennent d’être livré à mon immeuble pour remplacer la technologie socialiste obsolète. Nous avons dû attendre que le vétuste engin passe à l’état de « mise en danger de la vie d’autrui », que les immeubles des militaires du quartier passent en priorité pour le remplacement des ascenseurs, et que les rapports Cuba-Russie soient à nouveau au beau fixe.

Je suis heureuse car Reinaldo n’aura plus à passer autant de temps à rapiécer l’ascenseur préhistorique originaire d’Arménie. Remercions ceux qui l’on expulsé, il y a vingt ans, de son métier de journaliste. Les habitants des cent quarante quatre appartements ont ainsi pu profiter de l’ingéniosité de ce journaliste devenu mécanicien. Celui-ci, habitant au quatorzième étage, avait tout intérêt à disposer d’un ascenseur qui fonctionne. Ce n’est qu’avec son acharnement et celui d’autres voisins que la vie d’un appareil a pu être rallongée, alors qu’il aurait dû être remplacé depuis longtemps. Les solutions mises en pratique par les citoyens sont souvent affichées comme « acquis du système », alors qu’elles devraient être cataloguées de réflexes de survie.

Après plus d’une décennie à déshabiller l’un des ascenseurs pour prendre des pièces pour faire marcher l’autre, la possibilité d’un remplacement se profile enfin. L’opération prendra environ quatre mois, pendant lesquels je laisserai pas mal de calories sur les deux cent trente-deux marches qui nous séparent de la rue. Pourtant, je n’ai pas peur de l’exercice intense : j’ai monté et descendue ces quatorze étages tout en trimbalant mon vélo, en transportant un matelas et, de nombreuses fois en portant mon fils dans les bras. Maintenant, je le ferai avec la motivation des nouveaux ascenseurs qui arrivent. Ils ne seront pas soviétiques, mais tout simplement – et sur ce point, vous apprécierez la différence – « russes ».

Traduit par Susana Gordillo et Pierre Haberer

About these ads

Une réflexion sur “Monter et descendre

  1. peux tu demander au mécano de l’ascenseur de venir en France, on manque d’ascensoristes. Et certains ascenseurs sont en panne depuis 3 mois.

    Pour les photos captées dans la rue, j’adore le faire. J’essaierai de les montrer à l’occasion

Les commentaires sont fermés.