Gorki

 

 

 

Ils l’ont emporté, car rien ne déstabilise plus les intransigeants qu’un homme dans son état le plus libre. Dans la cinquième unité de police – 3ème et 62, Municipalité de Playa – où les délinquants défilent et un WC est une chimère douloureuse, Gorki gratte les cordes de sa révolte. C’est un type qui semble bizarre, il ne passe pas inaperçu – surtout dans une société où le modèle de « l’homme nouveau » constitue la version en couleur de l’idiot de la classe.

Gorki concentre les charmes dont manquent ses censeurs : il chante du rock, se déhanche et crie dans ses refrains acérés ce que d’autres marmonnent avec peur. Les murs de sa chambre sont couverts de boites à œufs qu’on lui a données. S’il n’avait utilisé que celles qu’il a reçu au marché rationné, il lui aurait été impossible de tapisser ne serait-ce qu’une armoire. Il est accusé d’un délit sorti tout droit du scénario du film “Minority Report” : enfermé, quel euphémisme, pour “dangerosité pré-délictueuse”. Dans la réalité, cela signifie tout simplement qu’on vous met sous les verrous pour vous empêcher de commettre les méfaits que d’autres ont prédit.

Dans le cas de Gorki, l’inculpation a été façonnée par un délégué de la circonscription souffrant de délires à la James Bond, par une voisine à laquelle on a « conseillé » de le dénoncer et par une communauté qui évite d’intervenir en faveur de  « ceux qui dérangent ». Jeudi aura lieu l’audience préliminaire. Seuls quelques vêtements et objets de toilette, apportés par son père, sont parvenus jusqu’à l’endroit où on l’a « rangé ». Il y a peu de chances que l’avocat de la défense arrive à convaincre le très strict juge que la chevelure de Gorki, ses chansons de rock et le bruit de sa guitare, ne sont pas plus dangereux que l’inertie, le conformisme et le double langage qui englobent tout ici.

* Plus de détails sur l’arrestation sur le site Porno para Ricardo

 Traduit par Susana Gordillo et Pierre Haberer. 

 

About these ads

4 réflexions sur “Gorki

  1. Salut,

    ( Ce commentaire correspond au post CE QUE JE VOIS AUTOUR DE MOI du 24/08/2008. Désolée mais je ne parviens pas à le publier dans les commentaires qui se référent à ce post).

    …« c’est le regardeur qui fait le tableau » nous disait Eric D. (sur un autre site).

    Dans la version italienne de ce blog, Gordiano Lupi fait une analyse pertinente de ce que Yoani essaie de nous dire en publiant ces photos. Je n’en dirais pas autant du ou de la rédactrice de cet article.

    http://observers.france24.com/fr/content/20080827-cuba-vu-affiches-graffitis-la-havane-propagande-communiste

    Merci à Susana et Pierre pour leur définition des CDR. La version de l’article que je site ci-dessous est un tantinet édulcoré.

    … « Ce symbole est celui du Comité de défense de la Révolution (CDR). Des branches de ce comité existent dans chaque pâté de maison à Cuba. Ils s’occupent par exemple de l’assistance médicale, mais aussi de la surveillance du voisinage »…

    A+
    Joëlle G.

  2. Les frontières deviennent poreuses…

    La mobilisation intra et extra-muros n’a pas été vaine, Gorky a été libéré avec modification de l’acte d’accusation. C’est une bonne nouvelle porteuse d’espoir je l’espère. Néanmoins, Gorky est toujours interdit de radio et un tas d’autres personnes croupissent encore derrière les barreaux .

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/08/30/a-l-issue-de-son-proces-a-la-havane-le-punk-cubain-gorki-aguila-reaffirme-sa-haine-contre-cette-dictature_1089613_3222.html

    A+

    Joëlle G.

Les commentaires sont fermés.