Gallita

Curieuse fin d’année où s’accumulent les surprises, les arbres de Noël sont de retour et les sexologues commencent à utiliser le langage des machistes. Mariela Castro m’a appelée gallita (« poule-coq » ou « petite coq ») et dans son langage de spécialiste en genre et sexualité, le terme prend des connotations homophobiques. Peut-être parce-que je ne suis pas experte dans le vocabulaire de sa spécialité, je n’arrive pas à comprendre ce qu’elle a voulu me dire en me collant un rôle masculin dans un substantif féminin, parce-que, pour ce qui est de la grammaire je peux me targuer d’y connaître quelque chose. Croit-elle que je fais des travaux d’homme parce que j’exige des droits et que je réclame le respect des choix politiques ? Je ne vois pas les plumes sur ma queue, mais si pour être une poule délicate je dois accepter qu’un groupe de septuagénaires –tous des hommes- décident de chaque aspect de ma vie, alors je deviens travesti et je crie cocorico comme le coq le mieux doté en hormones du poulailler. 

Reinado se moque dans son tablier de cuisine à fleurs, et me confirme que oui, que je suis une poule-coq aux ergots aiguisés. Je suis d’accord avec la prestigieuse spécialiste pour dire que je suis « insignifiante », une poulette anonyme qui a réussi avec son piou piou à incommoder tous les élégants coqs de combat. Ceux qui sont si peu entraînés au débat qu’au moindre désaccord ils se volent dans les plumes en se blessant de toutes parts. Ils se fâchent et terminent en tirant la langue et alors nous découvrons –tout au fond- les vilaines entrailles de l’intolérance qu’ils essaient tant de dissimuler ces jours-ci.

Traduit par Jean-Claude MAROUBY.

About these ads

2 réflexions au sujet de « Gallita »

  1. Très chère Yoani. Je voudrais dire à la « poulette anonyme et insignifiante » (qui a réussi avec ses petits « piou piou » à incommoder tous les élégants coqs de combat septua-octogénaires et leurs ridicules rejetons) qu’elle continue à bien faire et à laisser dire ! Je voudrais également lui souhaiter beaucoup de santé, de courage, de lucidité, de détermination car, même si ce qu’elle a déjà réalisé est tout simplement extraordinaire, le plus difficile (le plus dangereux?) reste encore à venir. Pensées et salutations cordiales depuis la Belgique !

  2. Machiste en effet. Peut-être est-ce justement parce que tu es une femme que tu réussis à autant incommoder ces « coqs de combat », ton propos et ton sexe les dérangeant l’un comme l’autre… Et peut-être que si on t’attaque sur le second, c’est qu’on ne trouve pas d’arguments convaincants contre le premier…

Les commentaires sont fermés.