Nativité ?

 
Aujourd’hui nous pourrions être le 3 juin ou le 9 septembre, car à peine quelques détails indiquent que nous sommes à Noël. Peu, très peu de gens, se congratulent dans la rue. Comparé au 25 décembre de l’an dernier, celui-ci est plus désenchanté et avec moins d’attentes du futur. Plus de douze mois se sont écoulés depuis que nous présagions –dans l’intimité de la famille et des amis- les réformes supposées qui en sont restées au téléphone mobile ou aux chambres d’hôtel que nous ne pouvons pas nous offrir.

Le coq chantera aujourd’hui pour un peuple qui a réduit son action à un verbe morose : attendre. Entre-temps augmente le nombre d’adresses supprimées dans mon agenda téléphonique, des amis qui émigrent, et notre président saute comme un chat en cage quand on lui parle des dissidents prisonniers. Comme nous avons peu avancé en cette année 2008 ! Quel surplace ridicule nous avons fait jusqu’à ce mois de décembre !

Traduit par Jean-Claude MAROUBY.

About these ads

Une réflexion au sujet de « Nativité ? »

Les commentaires sont fermés.