Boring Home

boring_home.jpg

Je connais des livres qui ont stigmatisé leurs auteurs et des écrivains qui font de l’ombre à leurs œuvres. Qui nuit à qui ? semble être la question dans ces cas où l’écrivain est aussi complexe que ses textes. Orlando Luis Pardo Lazo a été la cause directe de l’absence des histoires recueillies sous le titre Boring Home à l’édition 2009 de la Foire Internationale du Livre de La Havane. Lui et sa manie de compliquer les choses, de chercher des jeux linguistiques pour représenter une réalité qui comprend mieux les slogans et les cris. Le comble : il s’adonne à voler, avec l’objectif de son appareil photo, des images insensées qui contredisent l’iconographie officielle. Elles ne montrent pas la pomme, ni Adam, à peine le serpent…

L’odeur de soufre dégagée par Orlando a arrêté les machines de l’imprimerie, a épouvanté les éditeurs et a découragé certains de ses collègues de lui dire bonjour dans la rue. Son nom a disparu de la liste des écrivains promus par les institutions officielles et a été banni du catalogue de cette édition de la Foire. Cependant, ce doux-dingue de Lawton* s’est débrouillé pour faire imprimer son livre et veut maintenant le présenter. Ses amis -des gens, qui comme lui, ont été exclus- ont décidé de l’accompagner au lancement alternatif de ses textes, lundi 16 février à 15 heures, aux environs de la forteresse de La Cabaña*.

Tout aurait pu se limiter à un petit groupe assis sur l’herbe qui parle d’un livre imprimé de manière artisanale. Mais c’était sans compter les menaces. Depuis hier, un mail circule sur l’intranet du Ministère de la culture et avertit des représailles possibles liée à la présentation alternative de son recueil de nouvelles. Des appels pour intimider, des accusations de « salarié de l’Empire* » – quel manque d’originalité ! – et même l’avertissement à peine voilé qu’il pourrait y avoir des coups. Tout cela est venu donner à la sortie de Boring Home une attente bien au delà de ce qui était espéré : on lui a fait cadeau du meilleur discours de présentation que l’on puisse faire à un écrivain proscrit.

Nous serons là. Nous verrons bien si on nous laisse y arriver.

___
Notes de traduction:

Lawton : Quartier de La Havane.

La Cabaña : Lieu où se tient la Foire Internationale du Livre.

L’Empire : Dénomination favorite du gouvernement cubain pour faire référence aux Etats-Unis sans les nommer.

Traduit par Susana Gordillo et Pierre Haberer.

About these ads