Remerciements et requête

 inquietos_muchachos.jpg

Je ne veux pas laisser passer les jours et rester plus longtemps dans l’ingratitude de ne pas communiquer avec les « compagnons pleins d’abnégation » qui surveillent l’entrée de mon immeuble. Ils ont réussi, avec leur sens du sacrifice démesuré, à ce que ces dernières semaines, ne se produise aucun des actes de vandalisme si courants sur ces quatorze étages. On n’a volé le linge de personne sur le séchoir, on n’a rencontré aucun excrément humain ornant le coin d’un escalier, aucun exhibitionniste n’a montré son membre à quelque adolescente apeurée ; la table de domino qui génère tant de cris a été suspendue jusqu’à nouvel avis et même les chiens errants ont évité de faire leurs besoins en bas de l’immeuble. Tout ceci grâce aux rondes qu’organisent deux membres disciplinés du ministère de l’intérieur pour me surveiller – dans le couloir de mon bloc de béton.

Je voudrais juste, avec mes remerciements infinis, leur demander la faveur d’un peu de largesse de vue avec les vendeurs illégaux. Nous avons passé le même nombre de jours sans que personne – pas même un marchand de poison à cafards- ne vante sa marchandise dans nos couloirs. Je me sens coupable de l’asphyxie commerciale à laquelle sont soumis les autres 143 appartements et je me dois de faire quelque chose pour les soulager. C’est pourquoi je demande aux soldats du ministère en embuscade de regarder de l’autre côté lorsqu’il s’agit de nourriture. Il ne faudrait pas que l’opération se transforme en siège de Lisbonne.

inquietos_muchachos2.jpg

Traduit par Jean-Claude MAROUBY.

About these ads