La courte nuit des longs couteaux

equilibrio

Des gens qui attendent, avec le bâton ou le couteau sous le lit, dans l’attente de pouvoir les utiliser un jour. Des haines enkystées contre celui qui les a dénoncés, les a empêché de trouver un meilleur emploi ou a fait que le plus jeune fils ne puisse pas étudier à l’université. Ils sont si nombreux à attendre le possible chaos qui leur apportera le jour de la vengeance, que j’aimerais ne pas être née à cette époque, où l’on ne peut être que victime ou victimaire, où tant de gens rêvent de la nuit des longs couteaux.

Traduit par Jean-Claude MAROUBY.

About these ads

3 réflexions au sujet de « La courte nuit des longs couteaux »

  1. C’est pas de blague ce que tu racontes. J’espère que c’est une exagération, mais j’ai bien peur que ce soit la vérite pure et simple.

    Merci.

  2. Malheureusement c’est la pure verite. Ce N’est pas ce que j’aurais souhaite pour Cuba , mais l’intransigeance du gouvernement a effectuer les changements si necessaires vont conduire un jour a la violence . quand et comment ,Je ne le sais pas et je n’ai pas le coeur a le dire .

  3. Faut être complètement cinglé pour faire référence aux crimes nazis perpétrés lors de la Nuit des longs couteaux.

Les commentaires sont fermés.