Il y a beaucoup de façons d'être


Au sujet de mon absence à la Foire de Turin.
J’ai raté Madrid au mois de mai, New York et son campus universitaire, et maintenant Turin pendant la foire du livre. Si la situation continue de la sorte, je vais devoir commencer à raconter ma vie au mode conditionnel : « J’aurais pu être là, mais… », «je présenterais le livre, si ce n’était… » ou « j’arriverais à voyager si je me taisais ».
Aujourd’hui j’ai participé au lancement de Cuba libre, de cette manière virtuelle seulement possible pour un blogueur. J’ai parlé au téléphone aux personnes présentes, j’ai répondu à quelques questions et la ligne s’est coupée avant que je puisse dire « au revoir ».
J’ai recommencé à vivre ce que je connaissais déjà : ils étaient tous là sauf moi.
Traduit par Jean-Claude MAROUBY

About these ads

Une réflexion au sujet de « Il y a beaucoup de façons d'être »

  1. Aprés tout Yoani méme si c’est dur à vivre, ta plus grande force et réussite n’est ce pas toutes ces personnes qui attandent tes messages avec impatience et qui communiquent ?

Les commentaires sont fermés.