Arc en ciel sur la blogosphère


Depuis ce mois d’avril 2007 où j’ai commencé à écrire Generacion Y, beaucoup de choses ont changé dans la blogosphère cubaine. Aujourd’hui nous sommes plus nombreux, et le nombre de ceux qui se cachent a diminué. La communauté des blogueurs –tout au moins la partie alternative- a réussir à se réunir en dehors du monde virtuel ; une preuve en est l’Itinéraire que nous poursuivons chaque semaine.
Samedi c’était le tour de Pinar del Rio, où nous avaient empêchés d’aller en décembre derniers les représentants nerveux de la Sécurité de l’Etat. WordPress ce logiciel libre et gratuit sur lequel est construit mon blog a été le protagoniste de la journée d’exercices que nous avons fait le week-end dernier. Une grande partie de nos débats a également été occupée par les trucs à savoir pour se faufiler dans les espaces publics –hôtels ou cybercafés où j’ai la plus grande expérience. Dans cette ville à l’ouest de La Havane, il n’existe pas de possibilité d’accéder à Internet autrement que depuis les réseaux contrôlés de quelques rares institutions. L’un des thèmes les plus discutés a donc été de savoir comment maintenir une fréquence de publication depuis une province aussi peu connectée et avec aussi peu d’internautes.
Je suis rentrée à La Havane avec le pressentiment que la blogosphère alternative va croître de façon exponentielle dans les prochains mois. Pour moi, qui fus pionnière dans cette aventure, il n’y a pas de plus grande joie que de voir surgir autant d’espaces pluriels, différents et libres.
Traduit par Jean-Claude MAROUBY



About these ads

4 réflexions au sujet de « Arc en ciel sur la blogosphère »

  1. Je veux me tromper, mais j’ai mes douttes que les blogues vont proliférer à Cuba dans les mois prochains. Mais je répète, j’aimerais me tromper.

    Georges

  2. Un article lu dans la presse: « les cyberdissidents » sous surveillance accrue à Cuba, explique la situation et l’inquietude des autorités face à Yoani entre autre. Croisons les doigts pour qu’elle puisse continuer.

  3. yoani aunque ya yo me habia ido de cuba cuando tu naciste, te felicito por cubania y sinceridad, me siento muy orgullosa de que seas una cubana tan autentica, te felicito por todos tus premios, y no te preocupes por que muy pronto todos volveremos hacer libres y dios te dara la oportunidad de recogerlos todos en un territorio libre, no te ariesgues demasiado por que no es bueno para la familia. eso si te digo que para nosotros los exilidados, tu eres la nueva Mariana Grajales con todo mi admiracios emily.

Les commentaires sont fermés.