Rien d'un gang ni d'un groupe compact


Le seul point commun qui nous rassemble, tous les blogueurs alternatifs à Cuba, c’est l’utilisation d’Internet pour afficher nos opinions, nos chroniques et nos questions. Nous sommes fatigués des tentatives de nous englober dans un ensemble compact qui devrait se comporter comme « un seul peuple, un seul parti, une seule idée ». Lorsque nous convergeons, nous le faisons sur le présupposé que nous n’avons pas de discipline de groupe et ne sommes pas obligés d’adopter des positions communes. Si quelque chose nous caractérise, c’est bien la polyphonie, la diversité des rêves et des désirs ; le souci de marquer cette pluralité qui dans la réalité cubaine se cache sous le masque de l’unanimité.
Pour cette raison, lorsque j’ai lu l’appel à une cyber-mobilisation qui affirmait avoir été « convoquée par divers blogs et réseaux cubains », j’ai été surprise que la nouvelle ne soit pas connue de ceux localisés sur le territoire national. Une idée semblable devait être pour le moins consensuelle ou discutée avec cette partie fragile et diverse que constituent ceux qui écrivent sur cette île. Peut-être l’appel se serait alors vu enrichi d’autres demandes avec un ordre des priorités différent.
Je suis toutefois d’accord avec la nécessité de répondre aux trois demandes que suggèrent ceux qui ont fait circuler la convocation. Comme toute action a son commencement, je ne doute pas que la prochaine cyber-mobilisation soit mieux organisée, après consultation des participants possibles et surtout qu’elle contienne cette marge de liberté et de créativité inhérente à l’esprit blogueur.
Traduit par Jean-Claude MAROUBY

About these ads