Survivant


Aujourd’hui je vous présente l’enseigne au néon la plus ancienne de mon quartier du Centre de la Havane. Avec ses lettres rouges l’annonce invite à prendre une tasse de café Pilon, même si à cet endroit on ne sert plus aujourd’hui qu’une lavasse tiède colorée d’une poudre indéfinissable.
Etonnamment sa structure a survécu aux jets de pierres des enfants et à l’intention de l’Etat de supprimer toutes les marques qui rappellent le passé. Ce « fossile » pend toujours dans la rue Galiano, même si son éclairage intérieur ne fonctionne plus et si au petit comptoir en dessous on ne peut plus boire un café fabriqué sans pois chiches.
Traduit par Jean-Claude MAROUBY

About these ads

2 réflexions sur “Survivant

  1. Et moi qui croyait que Cuba était un producteur de café ? Je me souviens m’être promener dans les mogotes et avoir vu des paysans produire cette denrée alimentaire…En tout cas dans notre beau pays de France nous pouvons acheté du café cubain. Serait-il lui aussi réservé à l’exportation ? QUE PENA ME DA !!!!

  2. Et oui, café Cubita et café Serrano pour l’exportation, café mélangé avec des pois chiches (80% de pois chiche pour 20% de café, sans exagération !) pour les cubains.

Les commentaires sont fermés.