Ils feront quoi avec les drapeaux ?

banderas

Le soir, des scintillements rouges éclairaient un pan de la promenade du Malecón, juste à l’endroit où les sifflets des gardes vous préviennent qu’il est interdit de s’asseoir. La Section d’intérêts des Etats Unis* avait installé là un panneau lumineux – que très peu arrivaient à lire – afin de transmettre des nouvelles, des articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et des messages politiques. Devant ce panneau, une forêt de drapeaux, à la hauteur d’un être humain empêchait la lecture des lettres défilantes. Ces énormes toiles et leur battement incessant « fournissent » un bruit permanent qui rend le sommeil des voisins difficile.

Même si la version officielle dit que les 138 mâts ont été installés ici pour rappeler les victimes du terrorisme de l’impérialisme, nous savons tous que leur mission était de cacher – dans leur quasi-totalité – les énoncés qui défilaient sur les fenêtres de la SINA. L’écran d’un côté et les drapeaux de l’autre étaient le symbole visible de la confrontation de deux gouvernements dont l’évolution est toujours difficile à prédire. Afin d’éviter le chemin répétitif du conflit, les États Unis ont désactivé ce panneau lumineux il y a quelques jours. Un peu avant cela, la partie cubaine avait enlevé d’autres panneaux, aux tons moqueurs ou insultants, de la rue d’en face.

La question que beaucoup d’entre-nous se posent est la suivante : « Que va-t-il se passer avec les drapeaux battants maintenant qu’il n’y a plus de mots à couvrir ? » Le coût énorme de l’entretien des toiles abîmées par le vent et des mâts attaqués par l’air marin n’a plus de sens sans les textes de l’autre côté. Démonter ces insignes sera un geste qui finira par arriver, même s’il prendra son temps. Un jour, je marcherai dans l’avenue côtière et rien n’interrompra l’union des deux bleus du ciel et de la mer.

Si l’écran numérique et ses messages sont déjà débranchés, il est alors temps de baisser les drapeaux qui essayaient de le cacher.

* Section d’intérêts des Etats Unis (SINA) : Officiellement les USA n’ont pas d’ambassade à Cuba (Note de traduction).

Traduit par Susana GORDILLO et Pierre HABERER.

About these ads