Thérapie occupationnelle

Certains font des figurines de papier, d’autres enfilent des perles de couleur sur un collier interminable ou fixent des morceaux de tissu sur un couvre-lit infini. C’est ce qu’on appelle la thérapie occupationnelle : elle consiste selon moi à maintenir les mains occupées pour que l’esprit reste alerte. De temps en temps une de ces activités répétitives m’aide à échapper au quotidien, même si je ne fais pas ça avec des aiguilles ou de la colle mais à l’aide de tournevis  et de pinces coupantes. Je m’occupe à démonter des circuits, reconnecter des câbles, ouvrir tous types d’appareils domestiques pour voir si leur diagramme de fonctionnement est plus logique que notre absurde réalité. Je fais et je refais de la technologie.

Peut-être un jour je parviendrai à créer cet ustensile qui non seulement relâchera les tensions mais servira finalement à nous connecter à Internet.
Traduit par Jean-Claude MAROUBY

About these ads