Le premier soleil de 2009

Les hommes se succèdent, les idéologies s’écroulent, les leaders agonisent et les discours se raccourcissent. Toit cela, sous le cycle répétitif d’un soleil qui se couche et qui se lève encore. Quand je vois el Indio pointer ses rayons à mon balcon, je constate combien nous sommes petits, et à quel point sont risibles les prétentions de transcendance de quelques uns.

Je vous laisse avec le premier soleil de 2009, ce cercle doré de lumière qui nous survivra tous. Je vous souhaite une bonne année et que les rayons de ce nouveau jour nous réchauffent tous.


Notes de traduction:

*El indio – « L’aborigène », façon d’appeler le soleil à Cuba.

Traduit par Susana Gordillo et Pierre Haberer.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le premier soleil de 2009 »

  1. Bonne Année, à toi aussi, la vie est un éternel recommencement
    Je te souhaite pour l’année 2009, de la santé et que tes projets se déroulent bien

  2. Très bon commentaire. Je me demande pourquoi il viennent si peu de gens à ce coin en français.
    Bonne année a tous et à une prochaine.

Les commentaires sont fermés.