Abusés

 

Nous sommes attentifs à ce que personne ne s’approche lascivement de nos enfants, mais peu de personnes ont la même vigilance lorsque ce sont les esprits et non les corps que visent les attouchements. L’idéologisation de l’éducation cubaine a atteint un point qui inquiète même ceux qui nous sommes formés avec les mêmes méthodes. Rien qu’en ouvrant un manuel scolaire ou en parcourant le système d’évaluation on peut prendre conscience du terrain gagné par la doctrine au détriment du savoir. Dans la classe de mon fils six photos du Leader Vert-olive décorent les murs et dans les évaluations on prend en compte la participation aux activités politiques et patriotiques.

Je me revois petite pionnière en train de lire un communiqué ou de crier les slogans sans pouvoir m’empêcher de me sentir abusée. Mais la sensation est plus forte quand je vois que Théo –à treize ans- a déjà appris quelles opinions il ne doit pas avouer à l’école pour ne pas avoir de problèmes. Découvrir mon propre masque maintenant reproduit sur le visage de mon fils est plus douloureux que le propre abus dont j’ai été victime.

 

Traduit par Jean-Claude MAROUBY.

Publicités