Et ils nous ont donné le micro

Soirée inoubliable, celle d’hier au Centre Wilfredo Lam, grâce à la performance de l’artiste Tania Bruguera. Un podium avec des micros, devant une immense toile rouge, faisait partie de l’installation interactive située sur le patio central. Chacun de ceux qui voulaient, pouvait utiliser l’estrade pour tenir -en  une seule minute-  le discours qu’il avait en tête.

Comme les micros ne sont pas si nombreux  -je n’en ai même pas rencontré depuis ma période de pionnière où je récitais des vers patriotiques- j’ai sauté sur l’occasion. Informée à temps par des amis au courant, j’avais préparé un texte sur la liberté d’expression, la censure, les blogs et cet instrument fuyant qu’est Internet. Face aux caméras de la télévision nationale et protégés par les invités étrangers à la Biennale X de La Havane, se sont succédés les cris de « liberté », « démocratie » et même des défis ouverts aux autorités cubaines. Je me souviens d’un jeune de vingt ans qui a avoué ne s’être jamais senti plus libre.

Tania nous a donné le micro, à nous qui jamais n’avons pu tenir un discours personnel, mais  avons dû au contraire supporter sous le soleil les péroraisons des autres. C’était une action artistique, mais il n’y avait pas de jeu dans les déclarations que nous avons faites. Nous étions tous très sérieux. Une colombe reposait sur nos épaules, probablement aussi bien entraînée que cette autre il y a cinquante ans. Pourtant, aucun de ceux qui ont parlé ne s’est cru élu, aucun de nous n’avait l’intention de rester  -cinq décennies- à crier dans le micro.

* La video –d’amateur- que j’ai faite hier :

Traduit par Jean-Claude MAROUBY.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Et ils nous ont donné le micro »

  1. J’avais entendu parler de ceci et maintenant, grace à Yoani et ses amis, je peux le voir de mes yeux. Muchas Gracias et Bravo, mille fois Bravo pour votre courage. Je suis de Montréal, Canada et j’ai été à la Havane 17 fois. C’est vous dire que j’ai appris beaucoup de choses, mais j’en apprends encore par votre bloque. Giselle

Les commentaires sont fermés.