Hérauts de la fin

Je saute du lit et dehors, un haut-parleur hurle. Je ne comprends pas ce qu’il dit, je fais ma toilette comme si c’était la dernière fois. Peut-être est-ce le début de la guerre qu’ils ont annoncée tant de fois ces jours derniers. Mon fils fait la grasse matinée et j’ai envie de le réveiller pour le prévenir, mais je ne comprends pas les mots lancés par la camionnette qui déjà s’éloigne vers l’avenue.

Quand donc ceux qui nous terrorisent rendront-ils des comptes ? Ces gens qui ont passé des décennies à agiter devant nous le spectre du cataclysme. C’est bien commode de pronostiquer et de clamer une guerre quand on possède un bunker, des soldats, un gilet pare-balles. Il serait bon que ces hérauts de la fin viennent un peu ici, entre le bourdonnement du porte-voix et un enfant qui ouvre les yeux et demande effrayé : « Maman, qu’est-ce qu’il se passe? Pourquoi il y a tant de bruit? »

Traduction M. Kabous
Publicités

2 réflexions au sujet de « Hérauts de la fin »

Les commentaires sont fermés.