Néolibéralisme

Avec le début des mises à pied massives, nos autorités ont anticipé le pire cauchemar que l’appareil de propagande officielle avait lui-même annoncé pour le jour où le système s’effondrerait. Cette mesure drastique a été justifiée comme étant un élément de l’amélioration ou de l’actualisation du modèle économique cubain, euphémismes sous lesquels on essaie de masquer le plus grand recours aux règles du marché dans le fonctionnement de l’économie.

Que les gouvernants actuels s’en occupent est un soulagement pour les politiciens futurs qui pourront annoncer les beaux côtés de la transition, parmi lesquels figureront en premier plan les libertés citoyennes et les droits économiques. A l’inverse de ce qu’avaient annoncé les propagandistes du régime, l’écueil sur lequel allait se briser le bateau de la révolution, avec toutes ses conquêtes à bord, n’était pas dans la direction des sirènes du capitalisme mais dans le mirage de l’utopie.

Traduit par Jean-Claude MAROUBY

Publicités

2 réflexions au sujet de « Néolibéralisme »

  1. Les gens qui perdront leur emploi ne gagnent à peu près rien et ne peuvent évidemment pas vivre du maigre salaire de l’état. Je me souviens d’un médecin de Cienfuegos qui m’avouait son rêve en 2004, un jour j’aimerais rencontrer Castro et lui demander comment fait-on pour vivre avec l’équivalent de 50$ par mois.

  2. Bonjour,

    je suis de tout coeur avec vous, votre combat pour la vrai liberté est longue et douloureuse.
    Comment voyez vous les touristes, moi je vais à Cuba depuis deux ans, je trouve difficile de revenir à l’hotel avec toutes cette richesse quand j’ai passé la journée à visiter des coin pauvre, le vieux Habana.
    Voir quand passant par Matanza, il n’y a pas d’éclairage durant le soir et en arrivant à Varadero, tout l’énergie électrique éclaire les rue.
    Donc, nous les touriste canadien, sommes nous bienvenue avec nos nombreux cadeaux, vêtements , livre pour enfants, brosse à dent que nous donnons aux cubain qui travaillent dans vos hotels.
    merci et un jour la justice parlera en votre faveur
    Rem

Les commentaires sont fermés.